📌🔆Bienvenue ! Ce message d'accueil est pour vous❣️

...  que vous débarquiez de mon ancien blog hébergé sur Overblog,  que vous soyez des nouveaux lecteurs, voici quelques explications pour ...

samedi 14 décembre 2019

On appelle ça : grammaire «inclusive». mon œil (c'est bien le cas de le dire) 👨🏿‍🦯

Chers lecteurs,

Beaucoup d'autistes se réclament comme étant opposés au sexisme, au validisme, et toute forme de discrimination. 

Mais ceux qui optent pour cette grammaire prétendument inclusive (pour éviter que le masculin prime sur le féminin, – alors qu'ils oublient des termes comme personne, qui est bien féminin, et qui désignent aussi des hommes... à méditer..) font à leur tour de la discrimination, ce que je tends à démontrer dans cet article que j'ai mis en ligne sur mon blog dédié à Yuka, mon chien-guide. 

Je vous demande de bien vouloir lire cet article et de le partager. 

Malheureusement, cette écriture se propage de manière virale dans nos Universités...  


Merci à l'Odieux Connard pour son article L’ÉCRITURE PAS TRÈS INCLUSIVE (cliquer) d'où provient cette illustration de la célèbre gravure représentant une soirée à Nuit Debout. Photodescrition (ce que j'arrive à voir) : Trois hommes sont en arrière plan, un autre s'affale sur celui du milieu. Couché devant eux, un homme qui semble tenir une épée. L'homme de droite dit : «La·es ami·e·s vous pouvez être fie·è·r·e·s de vous...». Celui de droite répond : «HO NON, MAURICE FAIT UN AVC !» Dessous, c'est écrit Non, c'est de l'inclusif.

Si vous voulez vraiment vous rendre compte des conséquences pour les personnes aveugles, de ce franbia (français en charabia), je vous invite à mettre la vidéo en marche et de fermer les yeux... et de me lire.  


Bonne lecture ! 


   

          


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire